top of page
chef d'orchestre ORP Barthélémy Martin

Barthélemy est diplômé d’analyse et de Direction d’orchestre avec les félicitation du Jury au Conservatoire de Rouen. Tromboniste de formation, il se tourne très tôt vers la direction d’orchestre. Sa progression s'est jalonnée auprès de nombreux chefs dont Daniele Gati, Luciano Acocella, Luis Miguel Clemente, Claude Brendel et Jean Deroyer entre autres. Après plusieurs expériences de chef assistant, il dirige l'orchestre Opus 76 avec lequel il dirige de nombreux concerts en France, notamment à l'Opéra de Rouen en 2017. Cet orchestre continue de se développer et s’est produit à la Philharmonie de Berlin en février 2020, en collaboration avec l'orchestre OBM de Berlin. Des concerts sont également programmés à Rennes, Paris, Lille et Londres dans les prochaines années. 

En 2016, il devient assistant de Jean-Philippe Sarcos au Palais-Royal et à l’académie de musique de Paris. Le même année, il est nommé assistant du maestro Luciano Acocella, pour des concerts symphoniques, dans des productions lyriques ou dans des productions télévisées comme « Musique en fête » dans le théâtre antique d’Orange. 

En 2019, il devient directeur musical de l’Orchestre Romantique de Paris qui invite pour son premier concert la violoniste Anna Göckel. Il est invité par l’Opéra de Taormine pour diriger des productions lyriques à partir de 2020. 

Il collabore également avec Opéra Nomade, pour qui il a dirigé Lucia di Lammermoor en tournée au second semestre 2021. Fort de ce succès, il dirigera La Traviata début 2023.
Récemment il a poursuivi ses relations avec la Sicile en étant invité pour la première version en Sicile de la fameuse mise en scène de Zeffirelli de l’opéra de Verdi Aïda. Succès mémorable en Italie, il ne s’est pas démenti lors des représentations dans l’île en Mai 2022.

Il Direttore della Orchestra filarmonica di Catania Barthelemy Martin ha davvero rispettato il volere verdiano: giovane esecutore ma già filologicamente ferrato, a fronte di direttori d'età che volano come vespe infischiandosi degli autori. Merita positiva menzione ; l’orchestra resse l'ampio spartito verdiano.

 

« Le directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Catane, Barthelemy Martin, a véritablement respecté l’esprit de Verdi : un jeune interprète, mais déjà averti philologiquement, à l’inverse de nombreux chefs plus âgés qui avancent tête baissée sans se soucier de la volonté des auteurs. Sa performance, qui mérite d’être soulignée, a permis à l'orchestre de parfaitement rendre l’amplitude de la partition de Verdi »

 

A concertare il ricco parterre la bacchetta del giovane e raffinato Barthelemy Martin che ha diretto la formazione orchestrale e il Coro Lirico Siciliano, preparato con assoluta maestria; in modo particolare il coro eccelle per precisione, bellezza di suoni, fusione tra le corde vocali e univocità della “voce”, sia quando è in scena, sia quando è dietro le quinte a creare quei sublimi effetti coloristici di cui Verdi ammanta, quasi fossero profumi orientali, la sua Aida.

 

« En fosse se trouvait la baguette du jeune et raffiné Barthelemy Martin qui a dirigé la formation orchestrale et Il coro lirico Siciliano, préparés avec une maîtrise absolue; en particulier, le chœur excelle dans la précision, la beauté des sons, la fusion entre les cordes vocales et l'unicité de la "voix", tant sur scène que dans les coulisses pour créer ces sublimes effets de couleurs dont Verdi enrobe, comme s'il s'agissait de parfums orientaux, son Aïda. »

 

Incisiva la Catania Philarmonic Orchestra diretta dal Maestro francese Barthélemy Martin che ha reso la magnificenza della musica di Verdi. 

« L'orchestre Philharmonique de Catane, dirigé par le chef française Barthélemy Martin a interprété avec authenticité la magnificence de la musique de Verdi. a interprété magnifiquement la musique de Verdi »

bottom of page